Biscuits on the go!

Je vous partage la recette de biscuits vegan la plus facile au monde! Encore plus rapide et facile que les petites boules d’énergie, je vous le promets! 😉 D’ailleurs, parlant de boules d’énergie, je vous promets aussi de vous partager ma recette bientôt. 🙂 Et parlant de biscuits vegan, pas besoin d’être vegan pour savoir les apprécier! ❤

Depuis qu’on fait cette recette, les enfants en redemandent! C’est le nouveau hit de l’heure (que dis-je! Du mois! Rien de moins!). Pour une recette faite « su’l coin du comptoir », entre deux autres tâches, pour les parents qui ont pas autant de temps qu’ils le voudraient pour du fait-maison, le matin quand y’a presque pu rien dans les armoires et que vous devez aller faire l’épicerie, quand on est cassé, pour déjeuner, en collation, pour un pique-nique, pour les collations qu’on partage à l’école (parce qu’ils ne contiennent pas d’arachides, d’oeufs, de soya ou d’allergènes communs), pour le brunch de Noël, pour remplacer le popcorn devant un film (des fois, on aime ça faire changement! 😉 ) ou pour n’importe quelle autre occasion, je vous le dis, j’ai jamais fait une recette aussi bonne, aussi facile et que mes enfants aimaient autant! Ça prend, en vrai, 5 minutes à faire, et 12 minutes à cuire. La recette vous donnera entre 20 et 24 biscuits. Une belle petite batch, tsé! 🙂 Quoique avec ma famille nombreuse, rendu au soir, 24 biscuits, ça paraît même pas que j’en ai fait… Mais bref, vous pouvez doubler la recette. Ou en refaire le lendemain! C’est selon! Mais c’est tellement rapide, que ça vous dérangera même pas d’en refaire souvent!

Il y a des bananes dans la recette. Et nous ici, on en mange une tonne et quart des bananes! Genre une trentaine de bananes par épicerie, en plus des lots de bananes un peu maganées qu’on trouve dans certaines épiceries et qu’on paye une fraction du prix. J’utilise ces bananes-là, moins fraîches, moins belles, pour faire des pains, des muffins, des smoothies, et mes biscuits vegan. Je vous conseille de faire la même chose. Utilisez des bananes mûres, qui sont plus sucrées et que vous mangeriez peut-être pas direct en collation comme ça. Vous allez économiser et rajouter du goût dans votre recette! 🙂

Bon assez parlé, je vous la donne, vous me remercierez plus tard! 😉

Pour 20 à 24 biscuits, vous aurez besoin de:

22635363_10155665450051702_853278941_n

  • 2 tasses de flocons d’avoine
  • 4 bananes
  • 1/2 à 1 tasse de pépites de chocolat noir (c’est vraiment au goût. Moi j’aime mieux quand y’en a un peu moins; mes enfants aiment mieux quand y’en a plus, évidemment. 🙂 )

Et c’est tout! 😀

Vous écrasez vos bananes, ajoutez les autres ingrédients, vous mélangez jusqu’à consistance homogène, et vous faites des petites galettes à la cuillère, que vous mettez sur un papier parchemin dans une plaque.

22635448_10155665450061702_1810431463_n

Vous mettez au four 12-13 minutes, à 350°. Vous faites refroidir sur une grille. Et voilà! C’est fait! 🙂

22657176_10155665450056702_1860121027_n

Vous pouvez, bien évidemment, jouer avec les ingrédients. Noix de coco, canneberges, cachous, raisins secs, etc. Tout est possible! 🙂

Mais la combinaison bananes-chocolat reste un succès incontesté dans la bouche des enfants! 😉

Je vous mets une petite photo pour vous donner l’eau à la bouche un peu! 😉 Essayez la recette et donnez-m’en des nouvelles! 🙂 ❤

Bon appétit! 😀

22686866_10155665457976702_1111521062_n

 

Si je ne devais garder que 100 (et quelques) objets personnels…

Un article vraiment intéressant du blogue « Les Échos verts », de par la réflexion qu’il amène et de par l’exercice qu’il permet. Je vous le repartage!
Et vous? De combien d’objets personnels essentiels croyez-vous avoir besoin?

Échos verts

Cette idée d’article m’est venue à la suite de la lecture du billet Vivre avec 100 objets sur Le Blog Bleu. Marina y dresse la liste des 100 objets qu’elle garderait si elle devait réduire le nombre de ses possessions. Le principe de cet exercice m’a beaucoup plu car il permet selon moi de prendre le temps de réfléchir aux objets qui nous entourent, à leur utilité, à leur rôle dans notre vie, à leur histoire ainsi qu’à leur valeur – matérielle ou sentimentale. J’ai donc voulu me prêter au jeu en adaptant les “règles” à ma sauce et j’ai trouvé que c’était un exercice particulièrement intéressant pour démarrer l’éco-défi Faire le vide chez soi.

Tout d’abord, j’ai utilisé le chiffre 100 à titre indicatif – sans nécessairement chercher à l’atteindre ni m’empêcher de le dépasser – car il m’importait davantage de prêter attention aux objets que je…

View original post 888 mots de plus