Jour de la Terre.

20170422-062809-g

Le 22 Avril de chaque année, c’est la date officielle du Jour de la Terre. L’environnement, la pollution, les extinctions animales massives, l’île de plastique flottant au milieu du Pacifique et la consommation d’eau quotidienne, ne sont qu’une infime partie des sujets majeurs sur lesquels il est important, voire vital, d’éduquer nos enfants (et parfois notre entourage…) et de remettre certaines de nos habitudes en question.

Pour l’éducation à la maison, le matériel, les ressources et les sujets à aborder ne manquent pas! Je vous propose donc quelques-unes des activités prévues pour le mois, et pour cette journée bien importante. Évidemment, chaque ressource doit être adaptée en fonction de l’âge de votre.vos enfant.s. Les miens étant très jeunes encore, les discussions restent simples et courtes, ainsi que les notions vues dans les apprentissages. Mais plusieurs ressources couvrent un éventail d’âges assez large, afin que vous puissiez adapter en fonction de vos besoins. Il va sans dire que la liste que je vous offre est tout sauf exhaustive! « Plonger » dans le sujet nous fait vite constater la nécessité d’avoir « un bon souffle » si on veut aller « en profondeur »! 😉

Notre base:

Nous utilisons habituellement un curriculum anglophone pour guider nos projets et nos activités dans le quotidien. La base de nos apprentissages (et qui va avec nos valeurs familiales, bien sûr), est LA NATURE.

Être dehors le plus souvent et le plus longtemps possible, observer la Nature, apprendre d’elle, la dessiner, mieux la connaître, mieux la comprendre, sont donc les piliers de notre philosophie et ce qui nous guide dans notre projet d’éducation en famille. Cela étant dit, l’importance que nous accordons aux apprentissages vus en lien avec le Jour de la Terre, tombe sous le sens.

Pour tout le mois d’Avril, nous ne suivons donc pas directement le curriculum, mais nous nous concentrons sur le Jour de la Terre, tout le long du mois. Les activités extérieures seront tout de même notre constance. Les cahiers ne faisant pas trop partie de nos habitudes encore, ils ne seront pas mis de l’avant ici.

Les activités:

  • J’ai trouvé plusieurs ressources imprimables en français et en anglais sur internet, principalement sur Pinterest.  Ayant des moments prévus dans la semaine pour des bricolages et d’autres activités manuelles et artistiques, nous avons donc plusieurs petits projets d’art qui s’imbriquent dans nos journées. Beaucoup de ces projets sont souvent spontanés aussi. Vous en trouverez pour les grands comme pour les plus petits, dans le tableau que je vous propose ci-dessus. Il en existe plusieurs autres aussi. N’hésitez pas à consulter les z’internets!

 

469450688.jpg

Plusieurs parents utilisent, à longueur d’année, les restants de papier cadeau, les revues lues plusieurs fois, l’envers des feuilles imprimées de travers ou qui ne servent plus, les journaux, cartons, boîtes de conserve et autres trucs qui se retrouveraient aux poubelles ou dans le bac vert, pour créer les bricolages avec les enfants. Ce qui est une excellente chose! Continuez! 🙂 Ça aide les 3R-V (réduire-réutiliser-recycler-valoriser)!

Je vous conseille cependant de faire attention à certaines idées qu’on pourrait être tenté de faire avec les enfants. Des idées comme un tableau peint à partir de crème à raser… de la « glue » faite à partir de shampoing commercial et de brillants (glitters) ultra nuisibles pour l’environnement… Vous me voyez venir? Tous les bricolages proposés ne sont pas nécessairement écologiques et peuvent même nuire à l’environnement de par leur composition. Restez vigilant.e.s et vérifiez le matériel et les ingrédients nécessaires aux activités que vous choisirez.

Les sorties:

  • Comme nous axons nos apprentissages sur la Nature, il est évident que nous allons souvent dehors. Malgré que notre philosophie soit qu’ « il n’y a pas de mauvaise température pour jouer dehors, juste de mauvais vêtements », personne n’est parfait et nous n’y allons pas tous les jours. Ne vous mettez donc pas trop de pression sur les épaules, ni ne vous tapez sur la tête inutilement. Avoir un but ne sert qu’à guider nos pas et nos actions. Pas à nous encarcaner dans une façon de faire. Les familles nombreuses, ou celles ayant un nouveau-né, un petit enfant d’un an ou devant concilier une condition médicale particulière, mentale ou physique, d’un des parents ou d’un des enfants, sans oublier les jours de très grands froids ou de chaleurs extrêmes que notre climat québécois nous fait connaître, sont des situations qui ne nous permettront pas de sortir tous les jours. Il est important de respecter les conditions et le contexte de vie de chaque famille.
  • Cela étant dit, observer la Nature peut aussi se faire à partir de l’intérieur de la maison, du moins en partie. En lien avec le Jour de la Terre, observer le retour des oiseaux migrateurs, les effets du manque d’eau (ou l’inverse) sur une plante que nous aurons pris soin de faire pousser avec les enfants, les aléas de la météo, les animaux qui rôdent autour des maisons pour trouver de la nourriture, les nuages, le temps d’ensoleillement dans une journée, la gestion des déchets de la maison et leur impact sur l’environnement, l’eau utilisée pour la cuvette des toilettes, le robinet, l’heure du bain, la difficulté à voir les étoiles (selon que vous habitiez en ville ou non) à cause du trop grand nombre de lumières de la ville, etc, sont autant d’observations et de discussions à avoir avec les enfants, et qui peuvent mener à une quantité phénoménale d’apprentissages, d’activités écrites, artistiques, ou extérieures par la suite.

-1cvS0x7ZV717iBtE2ThGdz2Pj8@550x816

 

Les livres:

Les livres sont une véritable passion chez-nous! Que nous les achetions ou les empruntions à la bibliothèque, les ouvrir, les sentir (oui, oui! Je fais ça! Haha!), les lire et les relire ou bien s’en inspirer pour dessiner, ils sont toujours considérés comme un véritable trésor à découvrir! Je vous avouerai d’ailleurs humblement que mon côté minimaliste en souffre! (oups!) Je vous partage donc ici une liste très courte des nombreux ouvrages qui touchent au sujet de l’environnement. Je le répète, y plonger c’est manquer de souffle, tellement les livres qui en traitent sont nombreux! Des livres éducatifs en passant par les albums et les encyclopédies, jeunesse ou non et les guides d’astuces écolos, la variété est  impressionnante.

La lecture (en famille et en solo) tenant une grande place dans notre vie, autant pour les journées où nous ne sortons pas que pour les apprentissages plus officiels ou pour le simple plaisir de lire, chaque thème que nous voyons est toujours accompagné de plusieurs livres. Je vous en partage donc quelques-uns ici:

  • Protégeons notre PLANÈTE.

Paru chez les éditions Pomango , Protégeons notre PLANÈTE est un coffret éducatif de 4 livres. Faciles à lire et agréablement illustrés, ils couvrent 4 volets environnementaux, à savoir:

  • L’eau (Plouf!)
  • L’air (Souffle!)
  • les déchets (Beurk!)
  • Et l’énergie (Clic!)

Chaque livret contient des activités et des expériences à faire en famille en lien avec le thème, ainsi qu’un guide pour les parents afin de favoriser la discussion avec les enfants.

Produit québécois et abordable (25$), ce coffret conçu pour les enfants à partir de 5 ans, est un incontournable. Si toutefois vous êtes comme moi et avez un petit côté minimaliste, écologique et « simplicité volontaire » et qu’acheter le coffret vous rebute un peu, je vous invite à faire une suggestion d’achat à votre bibliothèque locale. Malgré que ce soit un coffret qui se réutilise bien durant plusieurs années ou avec la suite de la fratrie à mesure qu’elle grandit, proposer l’achat à la bibliothèque permet d’en faire profiter plusieurs familles tout au long de l’année et de tout de même encourager les produits québécois. À vous de voir! 🙂

  • Pour une planète verte! 

Produit avec soin et avec du papier recyclé, Pour une planète verte!  des éditions ERPI ne semble malheureusement plus disponible chez l’éditeur.

Construit en 8 chapitres, chacun selon un biome dont un sur l’Univers et sa création (selon la théorie du big bang),  le livre contient des informations claires et précises. Il est également très bien illustré. Chaque chapitre se termine par une page sur ce que nous pouvons faire pour aider la planète, selon qu’il soit question des pôles ou des déserts du monde. Des actions concrètes à la portée de tou.te.s! Voilà qui m’interpelle et me plaît particulièrement!

Le livre ayant déjà une bonne dizaine d’années, je vous invite à le rechercher à la bibliothèque de votre ville. Il y est très certainement disponible!

  • 366 histoires de la NATURE.

L’histoire du soir étant une tradition plus qu’appréciée et attendue chez-nous, un grand nombre de livres nous passent sous les yeux chaque mois et sont nécessaires pour répondre à la demande de nouvelles lectures quotidiennes.

Toujours dans une optique d’être le plus près de la Nature possible et de mieux la connaître, 366 histoires de la NATURE est composé de très courtes histoires, qui nous permettent de suivre le rythme des saisons et de vivre toute leur magie, au quotidien. Une douce et intéressante façon d’apprendre à mieux apprécier l’environnement qui nous entoure et les trésors simples et discrets qu’il nous partage, si toutefois nous sommes à l’écoute… 😉

J’ai, pour ma part, acheté ce livre dans une friperie. Et malgré qu’il ne soit plus édité, je vous conseille de garder l’oeil ouvert lorsque vous irez faire un tour au bazar du coin! Sinon, les bibliothèques sont encore une excellente ressource pour le trouver. Il est également disponible sur amazon.fr en français, et amazon.ca, en anglais.

  • Marivière.

Paru tout récemment à la fin de l’année 2017 aux éditions « comme des géants », Marivière est un album pour les petit.e.s de 4 ans et plus.

2301432-gf.jpg

La belle chevelure de l’enfant est l’eau de la rivière qui coule de la montagne jusqu’au village, qui s’amuse avec les enfants et qui nourrit les animaux de la forêt. Jusqu’au jour où on la pollue, la délaisse, la vide de ses poissons… Une belle leçon expliquée dans la bienveillance, avec des pages sans texte qui permettent la compréhension instinctive et spontanée des enfants, et laisse place à leur propre verbalisation de la scène.

Notre bibliothécaire (qui est vraiment super!) nous l’a fait découvrir, et nous pouvons sans aucun doute dire que Marivière fait partie des coups de coeur de notre famille et que nous le relirons encore souvent! Je vous le recommande chaleureusement.

  • Around the year.

La merveilleuse auteure et illustratrice Elsa Beskow nous régale de doux poèmes dans le livre La ronde de l’année . Nous avons pris la version en anglais, pour le travailler avec les enfants.

Les douze mois de l’année sont illustrés par un poème, que nous relisons plusieurs fois chacun. Du moins, c’est ce que nous en faisons pour le moment, puisqu’il ne fait partie de notre bibliothèque que depuis quelques semaines.

Mais la répétition des textes courts et faciles à comprendre, permet aux enfants de les apprendre presque par coeur, et de comparer le texte à ce que nous pouvons observer dans la Nature au même moment de l’année.

Malgré que ce ne soit pas directement lié au Jour de la Terre, le rythme des saisons et leur appréciation font intégralement partie de l’Amour de la Nature que nous souhaitons communiquer à nos enfants. Ce qui, nous l’espérons, contribuera à les inciter à la protéger…

  • Le virage vert au quotidien.

Les éditions de la Goélette nous ont offert ce guide des petits gestes qui font toute la différence, en 2006.

Plusieurs centaines de trucs écolos sont regroupés sous des sujets plus larges, tels que les secrets du virage vert dans la maison, le jardin écologique, ou la maternité écologique.

Tout le monde saura y trouver des choses simples qui conviennent à leur famille, afin de faire un virage vert digne de ce nom!

Le virage vert au quotidien  est disponible en librairie, ou à la bibli! 😉

  • L’homme qui plantait des arbres.

Le dernier mais non le moindre! La célèbre nouvelle écrite par Jean Giono en 1953, qui relate l’histoire d’un berger qui fait revivre la région où il vit, en y plantant des arbres, est un classique à lire, que nous nous intéressions à l’environnement ou non. Bien que l’histoire soit fictive, le message et la morale que porte L’homme qui plantait des arbres sont poignants et sauront convaincre n’importe quel.le lecteur.trice de l’importance et de la portée d’un tel geste écologique, politique et social. Un coup de coeur personnel depuis ma jeunesse!

63166

 

Les images…

Le rapport aux écrans est un sujet souvent discuté dans les familles. En éducation aussi. Personnellement, nous essayons que le temps passé devant les écrans soit non seulement restreint, mais aussi éducatif. Du moins, le plus possible.

Encore une fois, chaque famille a sa vision sur le sujet, et le but n’est pas de juger qui que ce soit.

Il existe toutefois des ressources éducatives non négligeables et l’environnement ne fait pas exception aux sujets savamment représentés dans les documentaires ou dans certains films de bonne qualité.

Alors pour n’en nommer que quelques-unes, en voici d’excellentes!

  • Le site internet du Jour de la Terre lui-même, qui propose des moyens pour financer l’achat d’arbres, qui offre une distribution de barils récupérateurs d’eau et de composteurs, différents moyens de s’impliquer activement, et qui possède en plus un blogue sur lequel sont partagées des recettes et plusieurs articles tous très intéressants. Plongez!
  • L’ONF (Office national du film) nous fait découvrir une sélection de 10 films portant sur des sujets environnementaux.
  • Le merveilleux film L’homme qui plantait des arbres , narré par l’acteur français Philippe Noiret.
  • Le blogue Maman vire au vert!  est rempli de trucs et d’astuces pour réduire les déchets du quotidien et apprendre à faire une foule de produits maison!
  •  Pour les enfants de tous les âges, le superbe film Le Lorax , qui démontre ce que serait la vie sans aucune végétation, son importance et ses impacts sociaux et environnementaux. Le tout sur fond de monde imaginaire où les arbres sont poilus et où l’on nous vend de l’air en bouteille!
  • Enfin, le site internet d’Équiterre, qui, selon sa propre définition « propose des solutions concrètes pour accélérer la transition vers une société où les citoyens, les organisations et les gouvernements font des choix écologiques qui sont également sains et équitables. »

 

Ces ressources seront donc, combinées avec quelques coloriages, de la pâte à modeler, des chansons et des sorties en nature, ce qui constituera notre cadre d’apprentissages pour le mois d’Avril 2018.

Que vous fassiez l’éducation en famille ou pas, remettre en question quelques-unes de nos façons de faire, débuter de nouvelles habitudes plus écologiques et saines, ou simplement discuter de la question environnementale avec nos enfants, sont des choses à la portée de tou.te.s, et qui peuvent faire une belle, sinon une grande, différence dans l’avenir de notre belle Bleue. Les sites internet, blogues, revues et autres ressources sur les sujets environnementaux, le zéro déchet,  les produits de nettoyage maison, etc, pullulent! Si le sujet vous intéresse, vous ne manquerez pas de quoi apprendre!

Je vous propose un geste tout simple et agréable à poser, pour débuter. Trouvez une boutique écologique près de chez-vous, et allez la visiter! Avec les enfants, c’est encore mieux! 😉 Les marchands locaux, tels que la superbe boutique écologique Lavallée verte , qui a pignon sur rue tout près de chez-nous, sont des acteurs importants dans notre lien à l’environnement. Acheter chez-eux fera une différence non seulement pour l’environnement, mais aussi pour votre famille, la leur, ainsi que pour votre portefeuille!

« Bon-Jour » de la Terre! 😉

 

 

 

 

Repenser l’éducation.(sic)

citation-education-positive

Qu’on parle d’éducation académique ou d’éducation sociale, dans les deux cas, on semble être dans une ère de changement. Ce qui n’est pas pour me déplaire!

Par rapport à l’éducation académique, le système scolaire semble de plus en plus s’effondrer sur lui-même depuis plusieurs années déjà. En effet, plus le temps passe, et plus on s’enfonce dans des besoins de plus en plus criants, auxquels on trouve et on offre de moins en moins de réponses et de services.  Nous connaissons tou-te-s, directement ou indirectement, une histoire d’horreur reliée aux failles du système, malheureusement.

Ensuite, par rapport à l’éducation civique, sociale, familiale, les anciennes méthodes éducatives sont en perte de vitesse aussi. Qu’on pense à la fessée, à la ceinture, à mettre au coin, priver de manger, enfermer dans une chambre, etc, toutes ces méthodes passent l’arme à gauche un peu plus chaque jour. Ce qui est une excellente nouvelle!

Étant une famille de « homeschoolers », prônant la bienveillance et la pédagogie positive, tous ces changements viennent non seulement me confirmer que je fais la bonne chose pour ma famille et pour mes enfants, mais aussi, tout ça m’inspire et me motive à poursuivre dans cette belle direction!

De choisir le respect du rythme de l’enfant, que ce soit pour qu’iel se sèvre de l’allaitement, pour l’âge auquel iel commencera à lire, le moment où la continence sera acquise, est, selon mon humble avis, la meilleure chose qu’un parent puisse offrir à sa progéniture.

Vient avec ce respect, la bienveillance, la non-violence, la simplification de notre vie à tou-te-s dans la famille, ralentir notre rythme de vie, mieux choisir nos priorités, encore plus profiter de chaque instant au quotidien, et être au premier rang pour tout ce qui concerne les grandes et les petites étapes que nos enfants vont franchir en grandissant. Ce qui pour moi, n’a tout simplement pas de prix!

Dans cette optique de bienveillance, de respect, d’ouverture et de pédagogie positive, une amie à moi, Cinthia Labillois, a mis sur pied un congrès web absolument merveilleux, qui approfondit chacun de ces aspects de l’enfance et de la vie de parent.

Si les pédagogies alternatives vous intéressent, de près ou de loin, je vous invite à approfondir vos connaissances, sinon votre motivation, à ce sujet. Vous y ferez un saut dans le monde des familles qui éduquent autrement, pour le plus grand bien des enfants (et aussi celui des grands!).

Des conférencier-ère-s tou-te-s plus intéressant-e-s et qualifié-e-s les un-e-s que les autres vous attendent pour  » Repenser l’éducation » sur le site de Bonheur assumé.

Je vous souhaite de merveilleuses découvertes!

29186646_2132335460321020_3361825607301201920_n

 

Top 5 pour créer la magie

Je vous partage ce doux et inspirant article sur lequel je viens de tomber ce matin! ❤
Il m'interpelle parce qu'il est en phase avec des choses que je vis en ce moment et il répond bien et simplement à certains questionnements que nous avons tou-te-s parfois. Un bel article pour terminer la semaine en douceur! ❤

Pour écrire un mot

Je suis de celles qui refusent de rendre sa journée tristounette. Il faut que j’aie le goût de me lever le matin, voire plus, que j’en aie absolument besoin. J’aime mettre de la magie dans ma vie. Et plus je vieillis, plus je privilégie mes propres choix en ce sens. J’aurais voulu qu’on me dise cela plus tôt. Je l’ai découvert à force des années, cherchant la sérénité. Comment? Cinq règles élémentaires, faciles, accessibles à tous. Mais la seule obligation: Décider, appliquer et s’y tenir. Et ça marche. Ma vie est remplie de magie maintenant. Voici mes 5 règles:

1. Choisir la joie
2. Vivre sa propre vie
3. Qui m’aime me suit
4. Le verre à moitié plein
5. Qu’est-ce qui vous anime?

Choisir la joie
Dans la vie, il existe plein de routes qui s’offrent à nous. On peut travailler dur, bosser sans arrêt, faire ce qu’il faut…

View original post 909 mots de plus