Y’a des jours, de même…

Hier soir (faut ben que je vous partage la grande pertinence de mon horaire de premier ministre, tsé!), hier soir, donc, J’AI FAIT UNE BRASSÉE DE LAVAGE! (hey, écoute! On se peut pu là! Fallait j’en parle! loll) Non mais blague à part, à 8hrs hier soir, je me tapais le lavage, parce que dans ma grande organisation mentale, je savais qu’aujourd’hui j’aurais pas le temps. M’en va vous dire pourquoi!

Hier, à l’heure du souper, un de mes oncles (qui tient à garder l’anonymat! 😉 ), m’a appelé pour me demander si je voulais encore des poires. L’histoire, c’est qu’il a un poirier (pis je le savais pas, jusqu’à v’la 2 semaines), pis v’la 2 semaines, ma mère m’a dit que le mononcle en question voulait donner des poires de son arbre, parce qu’il en avait ben trop (voyons dont! Un seul arbre, pis t’en as trop?! Amène-ça icitte mononcle!!).

Ça fait que moi, mon chum pis 4 de mes crapules, on s’en est allés chez mononcle avec nos beaux paniers pis nos sacs d’épicerie en grosse jute solide, ramasser un beau gros 75lbs de poires. GRATOS! Écoute, je me pouvais pu! C’ÉTAIT NOWEL! Merci mononcle! ❤

J’avais pas le temps de toute cuisiner ça drette de même s’a fly, fack je les ai mis au frigo (sont encore là d’ailleurs! ).

Pis là, hier soir, mononcle nous appelle pendant que shu en train de préparer le souper.

Juste de même question de vous en informer, ici, préparer le souper avec les 4 gars, ça veut dire avoir le plus petit en portage dans le dos qui me tire les cheveux, le 2 ans qui crie comme un déchaîné, de même, pour le fun, sans que personne s’y attende, le 8 ans qui fait le saut chaque fois mais qui, dans sa grande patience et dans sa bonté sans bon sens, réexplique au petit de 2 ans de parler douuuucement, pis qui finit par venir me trouver en pleurant parce que le 2 ans lui a garnoté son dinosaure de plastique drette su’l milieu de la tête, pis le 12 ans qui se fâche après tout le monde parce qu’y peut pas écouter sa musique tranquille. Fack je me retrouve avec 17 interventions à faire, coacher mon chum sur comment gérer la 18ième intervention, essayer de pas faire cramer le souper à travers ça et ouvrir la porte à un des 5 chats sans lui refermer dessus (oups! sorry minou, c’tait pas voulu! hihi!)

Donc, mononcle m’appelle là-dedans, en me demandant si je veux d’autres poires. – : Ben quin que je les veux! Demain matin je peux passer, les petits sont en congé! C’est tu correct pour toi? – (mononcle): Euh ben tu peux tu envoyer ton chum là là? Shu comme en train de vider l’arbre. Dis-y qu’y amène qques chaudières, pis ça va être tiguidou! -OK!

Fack j’envoye mon chum avec 3 chaudières de 5 gallons, en me disant qu’il va même pas toutes les remplir, tsé!

BEN NON TOÉ!!!! Il revient avec les 3 chaudières pleines, pis 2 sacs à vidanges pleins à moitié!!!!!!! On l’a pesé. On avait 196lbs de poires!!! JE CA-PO-TAIS!!! (Ça vaut une photo! La voici!:

14218418_962774190511136_1885015808_n

Y’en avait une couple qui s’était faites pucker en tombant de l’arbre, fack je voulais les trier live pis les faire cuire à matin. Une bonne batch de compote de poires! Miam!

Fack quand j’ai vu que ça occuperait pas mal ma journée, jai réalisé que j’aurais pas trop le temps de gosser avec le lavage, fack j’ai starté ma brassée avant d’aller me coucher, pour la mettre à sécher en montant me coucher. Pis j’ai trié les poires les plus maganées. Drette de même, en avant de la porte d’entrée! J’tais ben fière de moi! De pas laisser aller ça, de pas procrastiner, tsé!

Pis c’est là que les choses se sont corsées…

On s’est levés à matin. Mon chum le premier avec le bébé. Le 2 ans a suivi qques minutes après. Comme presque tous les jours, j’y ai dit de starter  le café, pis de venir me le dire en bas des marches quand y serait prêt. Quand y’é venu me le dire, je l’ai pas entendu. M’étais rendormie!!! (Presque pas fatiguée la madame…) Quand je me suis levée, j’ai fait déjeuner les plus jeunes, mon 8 ans venait de se lever lui aussi, pis le 12 ans a suivi pas trop longtemps après. Durant ce beau et doux moment en famille, j’en ai profité pour leur annoncer que j’aurais besoin d’aide pour éplucher pis écoeurer mes poires. Après qques minutes de chialage pis de tentative d’argumentation sur la possibilité de faire autre chose de leur avant-midi, ils ont fini par abdiquer et se sont rangés,  vue ma détermination sans borne, mon inflexibilité légendaire (NOT!!!) et ma fermeté confiante et maternelle. (Hum! Hum!)

J’ai donc entrepris de ranger le-dit déjeuner. Là, j’ai voulu mettre mon tablier. Parce que je venais de presque m’essuyer les mains sur ma jupe, fack j’ai pensé que (comme depuis ma tendre enfance) j’allais m’essuyer les mains sur mon linge encore une fois et que j’étais donc mieux de mettre mon tablier pour pas me salir (ben oui, shu quétaine de même! Qu’est-ce tu veux!?). Là, je me su souvenue que je l’avais lavé, mais que je l’avais pas plié encore… fack j’ai commencé à plier le linge propre dans le panier question de trouver mon tablier. Pis là le bordel a pogné entre les 3 gars…

Fack j’me su mis à gérer 17 affaires en même temps. Pis là je pliais du linge, pis je pensais juste à éplucher mes poires pour commencer ma compote, pis mon plus vieux essayait de profiter du chaos généralisé pour me demander (encore) de sacrer son camp avec ses ami-e-s! (J’ai des petites nouvelles pour toi fils! Ta mère en a vu d’autres pis shu pas venue au monde hier! J’ai pas l’air de même, mais j’t’encore alerte! Tu m’en passeras pas! ) Fack j’me su mis à argumenter avec mon plus vieux, ranger ce qui restait du déjeuner, gérer le 2 ans qui avait décidé de sortir les réglettes, consoler le plus petit qui voulait se faire prendre (fuck! Je peux pu plier le linge si j’ai rien qu’une main!), donner la permission au 8 ans d’allumer la télé en me disant que ça allait me donner un brake, mais en lui expliquant de pas mettre n’importe quoi parce que le 2 ans allait se retrouver devant l’écran lui aussi. Ah oui! Pis shu allée faire pipi avec le bébé din bras! (rien que ça…) Ouf! Fack j’ai voulu donner le bébé à son père pour me libérer les mains pour finir de plier le linge pour trouver mon tablier pour éplucher mes poires sans cochonner mon linge, pis shu allée le rejoindre dans la cuisine, où il sirotait tranquillement son deuxième café! (Insérez ici un méga sentiment de rage et de jalousie doublé d’injustice crasse!! Mais H’AVAIS PAS L’TEMPS! Fack j’ai essayé fort fort de pas y penser, mais ça quand même paru dans mon ton quand j’y ai dit: TIN! Prends dont le petit 5 menutes! Ça va te faire de quoi à faire!? (oups…) ) Pis c’est là que je me su aperçue que le frigidaire coulait!! ( Là, ceux qui pensent que j’exagère et que je  scénarise à mesure, DÉTROMPEZ-VOUS!  Ceci est le véritable récit d’une VRA DE VRA journée de congé!)

Fack là, le frigidaire coule. Ok, go! Action! Pas le temps de niaiser! L’homme saute sur internet trouver comment arranger ça pendant que je trouve des serviettes pour éponger. Oups, une autre crise d’enfants, fack je repars dans le salon (le 2 ans a sacré un autre coup de dinosaure au 8 ans), le chum essuie l’eau du frigo tu seul, re-saute sur les zinternets trouver comment réparer le fridge et se met à l’ouvrage pendant que je finis de plier mon (UNIQUE) panier de lavage pour trouver mon tablier pour éplucher mes poires et faire ma compote sans cochonner mon linge! Bon!

Mais là, avec tout ça, y’é d’jà 11h15! Fack c’est l’temps de faire à manger! Faut préparer le dîner! Fack serre le linge net fast and furious (mon tablier ‘tait même pas d’dans sti!) pis rapaille les restants de la veille avec qques légumes pis l’hummus pour mettre tout ça s’a table. On s’assit à table, pis je profite de ce beau et doux moment en famille pour réitérer que je vais avoir besoin d’aide pour les poires après le dîner, mais que comme j’vais devoir allaiter les deux plus jeunes pour la sieste, qu’ils (les 2 plus grands) pourront aller jouer dehors pas loin, pour que je puisse les caller quand ça va être le temps de faire les poires. Re-chialage, ré-argumentation sur pouvoir aller plus loin quand y vont aller jouer dehors, sur qu’y ont pas le goût d’éplucher des poires, pis mon 12 ans profite du chaos pour me demander si 2 de ses chums de filles peuvent venir faire un tour. J’ai sérieusement failli péter ma coche solide quand y m’a demandé si mon chum pouvait (EN PLUS) aller les chercher!

ÇA FA QUE, j’ai endormi le plus petit pendant que le 2 ans jouait dans le salon avec le 8 ans pis que le 12 ans textait ses amies. J’ai couché le bébé, me su t’en allée dans le salon allaiter le 2 ans, tout en commençant  une game de mario bros avec mon 8 ans (tsé, une affaire de plus, pourquoi pas?! HEIN?! Faut ben leu donner du temps one on one à ces enfants-là!), pis c’est en commençant le premier tableau de la game que le bébé s’est re-réveillé, juste comme mon chum virait le coin de la rue, parti avec le 12 ans chercher les amies en question… Osti…

Rendu là, je commençais sérieusement à me dire que j’aurais besoin de camomille (ou d’quoi d’plus fort!) avant la fin de la journée! Fack j’ai droppé le 2 ans dans le divan, couru aller chercher le bébé qui braillait déjà trop fort pour espérer un rendormissement facile, pis me su mis à l’promener en chantonnant de long en large dans salle à dîner. Mais le 2 ans vivait une frustration un peu trop grande de s’être faite couper le bon lait drette de même, fack y s’est dit qu’y décompresserait mieux en sacrant un autre coup de dinosaure à son frère, qui lui se doutait de rien pis qu’y’était tranquillement assis à continuer la game de mario… BAM! La crise toi! Fack j’ai marché vite pour aller gérer une autre séance de tapochage avec le bébé à moitié endormi qui recommençait déjà à chigner parce que y’avait trop de brouhaha à son goût…

Mon chum est revenu, le 12 ans pis ses amies sont partis au parc, j’ai donné le bébé à mon chum pour qu’y le promène pis qu’y le rendorme, pis moi j’me su ré-installée dans le divan avec le 2 ans pour l’allaiter, l’endormir, pis rembarquer dans game de mario. (Pace que moi si j’ai besoin de décrocher finalement! lol)

Fack là y’é rendu 4 heures moins 10, le bébé s’est relevé de sa sieste (oui, mon chum avait réussi à le rendormir), le 2 ans vient de se réveiller, le 12 ans pis ses amies viennent de rentrer du parc se prendre de l’eau pis re-sacrer leur camp dehors (pis faire brailler le 2 ans qui veut y aller aussi mais que le 12 ans veut pas l’amener avec lui), le 8 ans s’est parké sur un jeu vidéo, mon chum est assis à terre dans le salon avec les bébés pis moi j’ai eu un peu de temps pour décompresser pis décharger tout ça sur papier (électronique), après avoir promis qu’aussitôt que j’aurais fini d’écrire on irait au parc tout le monde ensemble…

Fack j’ai pas encore fait mes poires pis j’ai toujours pas de tablier su’l dos! Mais la brassée de lavage d’hier soir est pliée pis tout le monde a mangé à sa faim aujourd’hui. J’ai pas encore peté de coche, mais je me bourre la face dans le restant de chocolat de la fête de mon 12 ans qu’on a fêté en fin de semaine, question de maintenir mon niveau de joie à flot! C’est mieux pour ma santé mentale et celle des autres! loll!

Fack ça sonne comme une journée qui va se prolonger au-delà de l’heure de dodo des enfants (comme très souvent!) avec une tonne et quart de poires à éplucher pour faire de la compote en quantité industrielle dans ma mijoteuse de course format grande famille! hahaha!

Tsé, des fois, y’a des jours de même!…

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s